ARTISTE EN RÉSIDENCE

English version

_
SARA SADIK
En résidence de septembre à décembre 2018

Sara Sadik est née en 1994 à Bordeaux. Vit et travaille à Marseille.
sarasadik.fr

Le travail de Sara Sadik s’ancre dans ce qu’elle désigne par le terme «beurcore», la culture des français d’origines maghrébines dans toute sa complexité, dont elle analyse les particularités afin de les traduire dans des concepts visuels et matériels.
À partir d’analyses sémiologiques et sociologiques de la beurness, Sara Sadik développe différents alter-ego qu’elle interprète dans de courtes vidéos utilisant des techniques de compositing, mêlant chromakey et modulation 3D et qu’elle met en relation avec des éléments sculpturaux par l’installation.
Elle utilise et se réapproprie des procédures d’adhésion collectives (des esthétiques visuelles, des systèmes d’économie et des langages multiples) établis et/ou utilisés par la communauté beur, afin de construire des situations fictives tirées du réel, qu’elles soient dans un présent actuel ou dans un futur prospectif.
Par la réappropriation et le déplacement de ces référents, Sara Sadik tente d’établir une vision composite qui tend à se singulariser vis-à-vis des généralités médiatiques et d’établir des possibles évolutions futures.
En 2016, Sara Sadik crée le personnage Melissa Lacoste, une chanteuse de R’n’B marseillaise. Ses textes sont une hymne autotunée à la ville de Marseille. En décembre 2016, elle sort son premier album « Gadji en Or » et a depuis performé sous ce pseudonyme lors du «Gadji en Or European Tour», dans des clubs, des festivals ou lors d’opening à Paris, Berlin, Genève, Bruxelles ou encore Rotterdam.

Sara Sadik obtient en 2018 son DNSEP option Art avec les félicitations du Jury à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux.
Depuis 2015, son travail est présenté lors d’expositions collectives notamment à Karma International
(Zurich, 2017), Occidental Temporary (Paris, 2015), Art Athina Fair (Athènes, 2017), Roodkapje (Rotterdam, 2018), Open’er Festival (Gdynia, 2017) et 221A (Vancouver, 2017).
Elle a également donné de nombreuses performances durant des lives diffusés depuis l’Institut Suisse
(Rome, 2015) et Triangle France (Marseille, 2016) et des festivals de musiques pour l’Europool (Berlin, 2017) et Transeuropa Fluid (Hildesheim, 2018).
En juin 2018, elle présente sa première exposition personnelle à la galerie Silicone (Bordeaux), et prépare deux autres qui seront présentés à Continuum (Bordeaux) et au MoMA (Varsovie) à l’automne 2018.


Sara Sadik, Mektoub Inauguration, 2 min. 30, 2018


Sara Sadik, Mercato, 3 min. 02, 2018

_
Projets de résidence


Pop Gazouz, film 4'35, octobre 2018
Voir la vidéo ici


SHOUR BEAUTY, film 8'20, novembre 2018
Voir le teaser du film ici