ACTUELLEMENT

English version

_
PHASE DE DIGESTION
Estel Fonseca
Exposition chez OÙ en tournée, en partenariat avec Triangle France - Astérides

10 - 23 février 2020
Vernissage : Jeudi 20 février, de 17h à 19h

Estel invite les des seins de mains de Victor Daamouche
Avec Bouchta Saïdoun, elle activera les matières et les corps dans des micro et macro-actions
(rendez-vous à 18h30, lors du vernissage)

OÙ en tournée à Galerie HLM / Hors Les Murs
20 rue Saint-Antoine
13002 Marseille


© Estel Fonseca, 2020

À l’origine du projet LASCIA PERDERE, il y a la découverte du sens évolutif d’une mutation génétique présente dans ma famille. Elle est associée au développement d’une ataxie cérébelleuse progressive nommée Machado Joseph. En avril 2018, je tombe sur la thèse de Paula Cotinho, neurologue portugaise sur la maladie : elle y aborde l'origine de la mutation génétique au XVIème siècle et le sujet de son expansion dans le monde depuis l'archipel des Açores, au travers d’une étude épidémiologique sur tous les continents. Depuis, je m’interroge sur les origines de cette mutation, sur le contexte historique de son apparition et mon projet relie les zones géographiques concernées. Je chemine par analogie pour créer les conditions d’existence d’un débordement improvisé nourri des rencontres et des intuitions de divers champs de recherche.
Au printemps 2020, je pars aux Açores.
Le moment est venu de ranger les idées dans une exposition analogique, de ramener au présent le projet encore en gestation, la phase de digestion de cette gestation, dans une contamination symbiotique où tout peut prendre forme, voir germer la forme de la recherche de formes, ce qui germe et ce qui est contenu dans ce qui germe tout y est plastique, comme les corps en charge d’incarner ce qui germe
j’ingère et je digère en même temps et pour bien digérer, j’accepte de muter, de changer d’état, de transformer les aliments ingérés pour les rendre assimilables par mon organisme
PHASE DE DIGESTION donne à voir ce processus d’intégration d'une question : qu’est-ce-que cette mutation vient faire dans ma vie ?

Estel Fonseca

De ses expériences, Estel Fonseca a appris à reconnaître ce qui s'impose. Depuis 2016, elle prend soin de son corps mental, émotionnel et physique. Ses intérêts pour la marge, les corps, les paysages et les usages ont pris forme à l’occasion d’expositions : « Le tremblement est invisible » à Rennes au HubHug de 40mcube (2016), « Sauvetage vertical » à la galerie Straat, Marseille (2017) et « Automne Hiver Intersaison » à la galerie du Tableau, Marseille (2019). Elle a également présenté des performances à l'occasion de festivals tels que OKAY CONFIANCE à Coco Velten, Marseille (2019) et à SETU, Bretagne (2019). Estel Fonseca a bénéficié d’une résidence de création à Glasgow de mai à août 2018 grâce au programme d’échange entre Triangle France et Glasgow Sculpture Studios.